Quelles sont les nouveautés du Hype Cycle 2022 de Gartner consacré aux technologies émergentes ?

10 août 2022

Auteure : Lori Perri

Les technologies émergentes de 2022 s’inscrivent dans trois grandes thématiques : l’évolution/expansion des expériences immersives, l’automatisation accélérée de l’intelligence artificielle et l’optimisation de la prestation de services technologiques.

Le Hype Cycle 2022 de Gartner identifie 25 technologies émergentes à ne pas négliger, conçues pour aider les responsables de l’architecture d’entreprise et de l’innovation technologique à : 

  • développer les expériences immersives
  • accélérer l’automatisation de l’intelligence artificielle (IA)
  • optimiser les prestations de services technologiques

Ces technologies sont appelées à avoir des incidences considérables sur les entreprises et la société au cours des deux à dix prochaines années, mais elles permettront surtout aux directeurs des systèmes d’information (DSI) et aux responsables des équipes informatiques d’assurer la transformation du commerce numérique.

Les technologies émergentes sont par nature porteuses de mutations, faute d’un avantage concurrentiel bien établi ou avéré. Pour pouvoir tirer parti de ces éventuels débouchés, il est essentiel de comprendre les applications potentielles et les modalités d’adoption de ces technologies par le grand public, un processus qui peut être réalisé en deux ans seulement ou se prolonger sur une période de dix ans ou plus. 

« Toutes ces technologies se trouvent à des stades de développement peu avancés, mais certaines sont à l’état embryonnaire et de grandes incertitudes entourent leur évolution. Les technologies encore au stade embryonnaire présentent de plus grands risques lors de leur déploiement, mais potentiellement de plus grands avantages pour les premiers utilisateurs, ce qui les différencie des autres principales tendances technologiques stratégiques de Gartner », déclare Melissa Davis, vice-analyste chez Gartner.

Trois thématiques du Hype Cycle à prendre en compte en 2022 et ultérieurement

Le Gartner Hype Cycle 2022 présente de nouvelles technologies et synthétise les données relatives à plus de 2 000 de ces solutions pour offrir un aperçu sur un panel de technologies à fort potentiel. La plupart des technologies présentent de nombreuses possibilités d’utilisation, mais les responsables de l’architecture d’entreprise et de l’innovation technologique ont tout intérêt à donner la priorité à celles qui présentent les plus grands avantages potentiels pour leur société. (Ils devront également lancer un projet de validation de principe pour démontrer la faisabilité d’une technologie pour leur application cible).

Voici plus d’informations sur les trois thématiques dans lesquelles s’inscrivent les technologies de 2022 :

Thématique 1 : évolution/expansion des expériences immersives

L’avantage de ces technologies est qu’elles offrent aux utilisateurs un plus grand contrôle sur leurs données et leurs identités, elles leur permettent d’étendre leurs expériences à des lieux et des écosystèmes virtuels qui peuvent être assortis de monnaies numériques. Ces technologies permettent également de toucher les clients par le biais de canaux nouveaux afin de stimuler ou d’ouvrir de nouvelles sources de revenus.

Le jumeau numérique du client (DToC) est une représentation virtuelle dynamique d’un client qui simule et apprend à émuler et à anticiper son comportement. Cette représentation peut être utilisée pour modifier et améliorer l’expérience client et soutenir de nouveaux projets, produits, services et opportunités de numérisation. Il faudra cinq à dix ans pour que la technologie DToC soit adoptée par tous, mais elle entraînera une transformation des sociétés.

Voici d’autres technologies déterminantes dans le domaine des expériences immersives :

  • Le concept d’identité décentralisée (Decentralized identity ou DCI) permet à une entité (généralement un utilisateur humain) de contrôler sa propre identité numérique en exploitant des technologies telles que la blockchain ou d’autres technologies de registres distribués (DLT ou distributed ledger technologies), ainsi que les portefeuilles numériques.
  • Les humains numériques sont des représentations interactives, animées par l’IA, qui possèdent certaines des caractéristiques ou des traits de personnalité, connaissances et mentalités propres à une personne bien réelle.
  • Les plateformes de recrutement de candidats en interne mettent en relation des employés internes et, dans certains cas, un vivier de travailleurs temporaires, dans le cadre de projets limités dans le temps et de diverses missions, sans l’intervention d’un recruteur.
  • Le métavers est un espace ouvert virtuel collectif, issu de la convergence entre la réalité physique enrichie par des moyens virtuels et la réalité numérique. Un métavers est persistant et offre des expériences immersives enrichies.
  • Les NFT (jetons non fongibles) sont des articles numériques programmables et uniques basés sur la blockchain qui prouvent publiquement la propriété d’actifs numériques, tels que des œuvres d’art ou de la musique numériques, ou d’actifs physiques qui sont convertis en jetons, tels que des maisons, des voitures ou des documents.
  • Une super-application est une application mobile composite développée en tant que plateforme pour fournir des micro-applications modulaires que les utilisateurs peuvent exploiter pour personnaliser leur expérience.
  • Le Web3 est un nouveau bouquet de technologies pour le développement d’applications web décentralisées qui permettent aux utilisateurs de contrôler leur propre identité et leurs données.

Thématique 2 : Une automatisation accrue de l’IA

La généralisation de l’adoption de l’IA est indispensable pour faire évoluer les produits, les services et les solutions. Cela implique d’accélérer la création de modèles d’IA spécialisés, d’appliquer l’IA au développement et à l’entraînement des modèles d’IA, et de les déployer pour la prestation de services, de produits et de solutions. On peut ainsi espérer obtenir des prédictions et des décisions plus précises, ainsi que la concrétisation plus rapide des avantages escomptés. Le rôle du personnel humain se concentre également davantage sur le rôle de consommateur, d’évaluateur et de superviseur. 

Les systèmes autonomes sont des exemples d’automatisation accélérée de l’IA. Il s’agit de systèmes physiques ou logiciels autogérés, exécutant des tâches limitées à un domaine et présentant trois caractéristiques fondamentales : autonomie, apprentissage et capacité à intervenir. Lorsque les techniques conventionnelles dans le domaine de l’IA ne permettent pas de garantir l’adaptabilité, la flexibilité et l’agilité des activités, les systèmes autonomes peuvent contribuer à leur mise en œuvre. Il faudra cinq à dix ans pour que les systèmes autonomes soient adoptés par la majorité des acteurs, mais ils entraîneront une transformation des sociétés.

Voici d’autres technologies importantes pour l’automatisation rapide de l’IA : 

  • L’intelligence artificielle (IA) causale identifie et utilise les relations de cause à effet afin de transcender les modèles prédictifs basés sur la corrélation et d’évoluer vers des systèmes d’IA capables de prescrire des actions plus efficacement et d’agir de manière plus autonome.

  • Les modèles de base sont des modèles basés sur une architecture évolutive, comme les modèles linguistiques de grande taille, qui incarnent un type d’architecture de réseau neuronal profond qui calcule une représentation numérique du texte dans le contexte des mots environnants, en mettant l’accent sur les séquences de mots.

  • L’IA de conception générative (ou conception assistée par l’IA) est l’utilisation de l’IA, du machine learning (ML) et des technologies de traitement du langage naturel (NLP) pour générer et développer automatiquement des flux d’utilisateurs, des présentations d’écran, du contenu et des codes de présentation pour les produits numériques.

  • Les outils de génération de code par machine learning comprennent des modèles d’apprentissage automatique hébergés dans le cloud qui se greffent sur les environnements de développement intégrés (IDE) des développeurs professionnels, ce sont des extensions fournissant des suggestions de code basées sur des descriptions en langage naturel ou des fragments de code partiels.

 

Thématique 3 : optimisation de la prestation de services technologiques

Ces technologies sont principalement ciblées sur les composantes clés de la création d’une entreprise numérique : les communautés de créateurs de produits, de services ou de solutions (comme les équipes collaboratives) et les plateformes qu’elles utilisent. Ces technologies permettent d’obtenir un retour d’information et des analyses qui optimisent et accélèrent la diffusion des produits, des services et des solutions et accroissent la durabilité des opérations commerciales.

Les écosystèmes de données dans le cloud sont un exemple de prestation technologique optimisée. Ils fournissent un environnement de gestion des données cohérent qui prend en charge toutes les charges de travail relatives aux données, de la science des données exploratoires à l’entreposage des données de production. Les écosystèmes de données dans le cloud permettent une distribution rationalisée et des fonctionnalités complètes qui sont simples à déployer, à optimiser et à maintenir. Leur adoption généralisée prendra deux à cinq ans et sera particulièrement avantageuse pour les utilisateurs.

Voici d’autres technologies déterminantes pour l’optimisation de la prestation des services technologiques :

  • FinOps enrichi automatise les concepts de DevOps traditionnels d’agilité, d’intégration et de déploiement continus, ainsi que de retour d’information de l’utilisateur final aux efforts de gouvernance financière, de budgétisation et d’optimisation des coûts par l’application de méthodes exploitant l’IA et le machine learning.

  • Le cloud durable est l’utilisation de services cloud pour obtenir des avantages en matière de durabilité au sein des systèmes économiques, environnementaux et sociaux.

  • Computational storage (CS) décharge le traitement des hôtes de la mémoire principale du processeur (CPU) vers le dispositif de stockage.

  • L’architecture de cybersécurité harmonisée (CSMA) est une approche novatrice permettant d’élaborer des contrôles de sécurité composables et distribués qui améliorent l’efficacité globale des mesures de sécurité.

  • La capacité d’observation des données est la capacité de comprendre l’intégrité des infrastructures de traitement des données et flux de données d’une entreprise en surveillant, en suivant, en alertant, en analysant et en résolvant les incidents en permanence.

  • La gouvernance dynamique des risques (GDR) est une nouvelle approche de la définition des rôles et des responsabilités en matière de gestion des risques, une tâche particulièrement importante. La GDR adapte la gouvernance des risques à chaque risque, ce qui permet aux entreprises de mieux les gérer et de réduire le coût des assurances.

  • Les plateformes cloud sectorielles s’appuient sur les services de cloud computing SaaS, Platform as a Service (PaaS) et Infrastructure as a Service (IaaS) sous-jacents pour offrir des capacités commerciales et techniques intégrées et pertinentes pour un secteur particulier sous la forme d’une offre de produits complète.

  • L’architecture minimale viable (AMV) est une structure normalisée utilisée par les équipes chargées des produits pour garantir le développement et l’itération des produits en temps voulu et conformément aux spécifications.

  • Le développement axé sur l’observabilité (ODD) est une pratique d’ingénierie logicielle qui fournit une visibilité et un contexte détaillés de l’état et du comportement du système grâce à la conception de systèmes pouvant être facilement surveillés.

  • OpenTelemetry est une collection de spécifications, d’outils, d’interfaces de programmation d’application (API) et de kits de développement logiciel (SDK) qui décrivent et prennent en charge la mise en œuvre de structures ouvertes d’instrumentation et d’observabilité pour les logiciels.

  • L’ingénierie des plateformes est la discipline qui consiste à créer et à exploiter des plates-formes de développeurs internes en libre-service pour la distribution de logiciels et la gestion du cycle de vie.

En résumer :

  • Le Gartner Hype Cycle™ 2022 pour les technologies émergentes présente 25 innovations « incontournables » pour favoriser la différenciation et l'efficacité concurrentielles.

  • Seuls quelques-uns seront susceptibles d'atteindre l'adoption générale en deux ans; beaucoup prendront 10 ans ou plus.

  • La nature embryonnaire des technologies rend leur déploiement plus risqué, mais les avantages pour les premiers utilisateurs sont potentiellement plus importants.

Favorisez la concrétisation de vos priorités stratégiques décisives.