Insights / Supply chain / Article

Comment les responsables de la supply chain peuvent-ils se préparer aux prochaines grandes crises ?

8 juin 2022

Auteur : Jordan Turner

Il est important d’équilibrer les investissements en matière de personnel, de processus et de technologie.

Pour résumer :

  • Les importantes difficultés rencontrées au cours des deux dernières années ont renforcé le besoin de résilience et d’agilité de la supply chain.
  • L’enquête Gartner de 2021 sur les risques et la résilience de la supply chain a révélé que 79 % des grandes entreprises vont mettre l’accent sur la gestion des risques au cours des deux ou trois prochaines années.
  • Les investissements qui permettront d’améliorer la transparence de la supply chain, la collecte d’informations, les analyses (en mettant l’accent sur l’analyse avancée, prédictive et prescriptive) et la prise de décision seront déterminants pour la réussite ou l’échec des programmes de gestion des risques.

Les perturbations survenues au cours des dernières années ont renforcé l’importance de la gestion des risques de la supply chain, qui permet aux entreprises de maîtriser ces derniers sans renoncer pour autant à leurs objectifs commerciaux. 

Télécharger maintenant : Comment réduire la fréquence de dysfonctionnement de la supply chain

L’enquête Gartner de 2021 sur les risques et la résilience de la supply chain indique que 79 % des grandes entreprises misent sur la résilience et la gestion des risques. Nous prévoyons que d’ici 2025, la gestion des risques de la supply chain sera un facteur clé de réussite pour plus de 50 % des entreprises. Nous constatons en outre que de nombreuses sociétés développent des services spécialisés dotés de budgets de plusieurs millions de dollars pour mener à bien cet effort.

« Les responsables de la supply chain sont appelés à investir dans le développement de services spécialisés dans la gestion des risques. Cette décision n’est à la base pas choisie, elle est dans un premier temps motivée par une volonté de poursuite des activités, avant de devenir un facteur de différenciation propice à la réussite », explique Koray Köse, analyste directeur principal chez Gartner. « Si la technologie est indispensable pour faire évoluer les activités, elle doit être soigneusement sélectionnée pour correspondre aux capacités stratégiques requises. »

En savoir plus : Transformez vos relations avec les fournisseurs grâce à la grille d’évaluation automatisée de Gartner

Les bases de la gestion des risques de la supply chain

La gestion des risques liés à la supply chain est appelée à devenir une compétence essentielle et un poste budgétaire qui exigera la mise en place d’investissements ciblés et d’une gestion cohérente. Cette gestion peut potentiellement avoir une incidence sur tous les acteurs (internes et externes) du service responsable de la gestion de la supply chain. Près de 80 % des personnes interrogées dans les grandes entreprises ont mis à profit les enseignements tirés des crises antérieures pour modifier leur mode de fonctionnement. Ils s’appuient sur les notions de résilience et de flexibilité pour se montrer plus proactifs et mieux préparés. 

Une stratégie efficace de gestion des risques liés à la supply chain implique le recours à des processus soigneusement élaborés et à des ressources dédiées pour gérer les événements qui affectent les entreprises de manière inattendue. Les éléments qui permettent de se différencier reposent sur un ensemble de technologies adaptées, qui améliorent la transparence de la supply chain, la collecte d’informations, les analyses et la prise de décision.

En savoir plus : Votre guide complet de la gestion de la supply chain

Types de risques

La gestion des risques n’est pas une garantie de leur élimination, mais elle permet de prévenir des risques spécifiques en améliorant les capacités d’absorption et de récupération. Les catégories de risques ci-dessous sont celles dont la gestion est possible :

  • les risques aléatoires, dont on connait la nature et les incidences, exigent de disposer d’une certaine expertise et peuvent être anticipés.
  • les risques latents sont connus des autres acteurs de la supply chain et sont considérés comme des informations non apparentes.
  • les risques épistémologiques : on sait que ceux-ci peuvent exister, mais le niveau de leur incidence n’est pas suffisamment identifié.
  • Les risques ontologiques sont imprévisibles et ne peuvent être appréhendés.

Questions à prendre en compte lors de la rédaction de votre plan de gestion des risques

Ces questions faciliteront la création d’une feuille de route pour la gestion des risques.

Questions relatives à la gestion des risques à court terme :

  • Quels processus permettent de déceler et de gérer les risques de manière optimale ?
  • Quelles informations et données sont disponibles, lesquelles font défaut ?
  • Quelle structure de gouvernance et de conformité est aujourd’hui efficace ou inefficiente ?
  • Existe-t-il un énoncé de propension au risque qui appuie la position actuelle de la société face au risque, associé à des indicateurs de risque pertinents ?
  • Le personnel de la supply chain est-il actuellement affecté au soutien de notre stratégie de gestion des risques et à la gestion des incidents ?
  • Quelles sont les technologies les plus accessibles et celles qui pourraient être ajoutées ou substituées efficacement en fonction de nos processus et de nos ressources ?
  • Disposons-nous d’une matrice d’attribution des responsabilités, à savoir une matrice RACI ? De quels exercices de formation disposons-nous ?

Télécharger maintenant : ce que les entreprises les plus performantes en matière de gestion de la supply chain sont capables de réaliser à la différence des autres

Questions relatives à la gestion des risques à long terme :

  • Quelles mesures des performances à long terme sont nécessaires pour communiquer les réussites ou les améliorations des processus, des ressources et des technologies de notre entreprise ?
  • Comment allons-nous recruter les collaborateurs compétents pour soutenir la gestion des risques ?
  • Allons-nous réévaluer nos politiques et procédures pour nous assurer qu’elles sont pertinentes et répondent à nos besoins spécifiques ?
  • Quelles nouvelles technologies et structures pourraient soutenir nos processus et nos ressources ?
  • Dans trois ans, par quels moyens la gestion des risques liés à la supply chain deviendra-t-elle une de nos compétences de base et stimulera-t-elle les résultats de l’entreprise ? 
  • Au terme de ces trois années, quelles configurations adopteront notre équipe et notre entreprise comparativement à notre situation actuelle ?

Ressources recommandées pour les clients de Gartner* :

Les achats jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la résilience de la supply chain.

Outil Indicateurs de risque clés pour la gestion des risques liés aux fournisseurs

Prospérer dans un contexte difficile en formulant clairement sa propension au risque et en rapprochant les stratégies commerciales et d’approvisionnement.

Guide pratique des solutions de gestion des risques fournisseurs

Graphique : La transparence de la supply chain est fondamentale pour la résilience des écosystèmes logistiques

* Veuillez noter que certains documents peuvent ne pas être disponibles pour tous les clients de Gartner.

Favorisez la concrétisation de vos priorités stratégiques décisives