Les priorités des DSI pour 2021 : Se préparer à une accélération des innovations numériques

20 octobre 2020
Collaborateur : Kasey Panetta

Les entreprises qui ont renforcé leur financement en matière d'innovation numérique ont 2,7 fois plus de chances d'être acteurs de premier plan que de second plan.

Selon l’étude Gartner sur les priorités des DSI, les responsables informatiques prévoient une augmentation de 2,0 %, en moyenne du budget informatique pour l'année 2021, en dépit d'un climat économique difficile. Et ils ne se font pas d’illusions. Les conseils d’administration prévoient une augmentation des dépenses consacrées à l'informatique et aux technologies de 6,9 % en moyenne dans l’ensemble de l’entreprise. 

« Dans les entreprises de premier plan, les DSI subissent moins de contraintes, en effet 28 % d’entre eux déclarent avoir obtenu des financements supplémentaires »

Ces investissements sont compréhensibles, car les dirigeants des entreprises observées par Gartner ont l’intention de consacrer davantage de ressources pour accélérer le développement du numérique et ce, dans un laps de temps relativement court, afin de mieux s’adapter à l’évolution des conditions économiques causée par la pandémie. Malgré le climat d'incertitude engendré par la COVID-19, les acteurs les plus performants ont su mettre à profit les changements découlant de la pandémie pour accroître le financement de l'innovation numérique. Ils ont investi plus rapidement et ces investissements ont eu un impact. Les entreprises qui ont renforcé leur financement en matière d'innovation numérique ont 2,7 fois plus de chances d'être acteurs de premier plan que de second plan.

[saisir le texte alternatif pour votre graphique ici]

Toutefois, si l'on se projette dans l'avenir, on constate que les écarts se resserrent en ce qui concerne la planification pour 2021 : 69 % des acteurs les plus performants prévoient d’augmenter le financement de l’innovation numérique, contre près de 68 % des acteurs types. 

Les différences constatées dans le processus d’obtention de fonds supplémentaires pour l’informatique entre les organisations les plus performantes et celles qui sont à la traîne sont un élément encore plus révélateur. Dans les organisations de premier plan, les DSI subissent moins de contraintes. En effet 28 % d’entre eux déclarent avoir obtenu des financements supplémentaires spécifiquement destinés à soutenir davantage d’expérimentation et de prise de risques en matière d’informatique. Ce chiffre tombe à 19 % pour les entreprises de second plan. 

Ce que les DSI peuvent faire

Veiller à que les initiatives informatiques soient en phase avec l’accélération de la transformation numérique des activités et produire des analyses de rentabilité des canaux numériques. Identifier les projets de back-office dans les domaines de la finance, du marketing ou des ressources humaines pouvant être reportés afin de réaffecter les fonds en faveur de l'innovation numérique.