4 mesures qui permettront à votre supply chain de bénéficier d’un avantage concurrentiel

23 février 2023

Auteur : Jordan Turner

Réinventer votre approche envers la gestion des clients, de la durabilité, des analyses et méthodes de travail vous permettra de faire évoluer votre supply chain.

Sur quoi se distinguent les acteurs de la supply chain les plus performants ? Selon Gartner Research, ils jouent le rôle de conseillers stratégiques auprès de la direction générale et réinventent leur approche en matière d’habilitation des clients, de durabilité, de gestion en temps réel des opérations ainsi que des méthodes de travail, qui privilégient l’aspect humain.

En effet, au cours des cinq prochaines années, 80 à 90 % des supply chains envisagent de repenser ces quatre domaines d’activité, mais les plus compétitives d’entre elles ont déjà commencé. Cette année et dans les années à venir, il est essentiel d’adopter de nouvelles pratiques pour prendre de l’avance sur la concurrence et faire de votre supply chain un acteur en phase avec le monde de demain.

Télécharger maintenant :Votre feuille de route de 2023 pour l’avenir de la supply chain

Le futur de la supply chain

« En vous inspirant des supply chains les plus performantes, vous pouvez acquérir un avantage concurrentiel sur cinq ans grâce à ces quatre stratégies », déclare Jennifer Loveland, directrice analyste principale chez Gartner.

N° 1 : la supply chain ne se contentera plus de satisfaire le client, mais lui donnera les moyens d’agir.

Les clients pour lesquels la supply chain a facilité la réalisation de leurs propres tâches sont deux fois plus enclins à renouveler leurs achats que les clients simplement satisfaits. Pourtant, seulement 23 % des acteurs de la supply chain se concentrent sur cette mission.

En dépassant le stade de la satisfaction du client et en s’orientant vers l’habilitation du client, la possibilité de générer un avantage concurrentiel est indéniable. Il faut pour cela que l’expérience client soit fiable et simplifiée et qu’elle permette aux clients de mieux accomplir leurs tâches. À titre d’exemple, outre son expérience client efficace et conviviale, Amazon permet aux acheteurs de commander des produits livrés dans un emballage cadeau. Les services qui proposent aux clients d’emballer leurs cadeaux avant la livraison, surtout pendant les fêtes, les aident à réaliser l’emballage de leurs cadeaux sans avoir à se soucier de ces tâches à la maison. 

« Pour mettre en œuvre ce processus, vous devez en faire une priorité et vous assurer qu’il n’existe pas de solution unique pour l’ensemble de la supply chain, ni d’interaction unique pour un client donné », explique Mme Loveland.

N° 2 : La supply chain va intégrer le développement durable dans ses opérations

Pour 75 % des responsables de la supply chain, il est important de s’engager dans des activités liées à l’économie circulaire. Pourtant, seuls 19 % d’entre eux estiment disposer des capacités suffisantes pour atteindre ces résultats en matière de durabilité.

Il est désormais essentiel de se réinventer pour obtenir des résultats en matière de développement durable afin d’assurer la pérennité des activités de l’entreprise. Bien que de nombreuses entreprises aient constaté les avantages indirects offerts par le développement durable, ceux liés notamment à l’amélioration de la réputation, elles sont beaucoup moins nombreuses à avoir perçu des avantages commerciaux plus concrets. Le moment est venu de traduire les paroles en actes. 

Selon Gartner Research, les entreprises les plus performantes sont passées d’une logique de profit à une logique visant un but précis, et ce dans l’ensemble de l’organisation, des activités de sensibilisation (telles que la stratégie, la vision, les buts et les objectifs) à celles liées au rapprochement des rôles et de la prise de décision (tels que la structure organisationnelle, les mesures, les données et le développement de produits).

De toute évidence, pour obtenir des résultats en matière de développement durable, toutes les entreprises doivent mobiliser davantage de fonds, intégrer le développement durable dans leurs activités et coordonner les changements tout au long de la chaine de valeur afin de tenir compte de l’économie circulaire et des émissions de gaz à effet de serre de portée 3 produites par les fournisseurs.

Écoutez : Comment les supply chains performantes se distinguent-elles ?

N° 3 : les supply chains vont dépasser le stade de l’analyse en temps réel pour s’orienter vers celui de la mise en œuvre en temps réel

Pour 96 % des responsables de la supply chain, la réduction de l’écart entre le temps consacré à la prise de décision et celui consacré à l’exécution de cette décision est une priorité. Pourtant, en moyenne, seuls 7 % d’entre eux assurent la mise en œuvre des décisions en temps réel.

Presque tous les acteurs de la supply chain doivent réagir rapidement à des environnements en mutation, ce qui suppose une prise de décision automatisée. Cependant, sans une application en temps réel de ces décisions, la supply chain saura exactement quelles actions entreprendre, mais réagira trop lentement.

À court et à long terme, une prise de décision en temps réel présente encore un avantage concurrentiel, compte tenu des niveaux d’adoption relativement faibles et des défis que de nombreuses entreprises doivent relever avec les technologies traditionnelles. D’ici trois à cinq ans, seulement environ la moitié des supply chains les plus performantes disposeront d’un système complet permettant de mettre en œuvre des actions basées sur les décisions en temps réel.

N° 4 : la supply chain mettra en œuvre un modèle de travail centré sur le facteur humain

La pénurie de main-d’œuvre est un défi majeur pour 60 % des sociétés de la chaine logistique et les ressources humaines figurent au premier rang des priorités des conseils d’administration en 2023. Pourtant, un tiers des entreprises de la supply chain ne disposent pas d’une proposition de valeur pour les employés (PVE) efficace pour intéresser, fidéliser et engager les talents nécessaires sur la base d’une approche du travail centrée sur l’être humain.

Les problèmes de fidélisation sont réels et ont des répercussions sur les résultats de l’entreprise : plus de la moitié (54 %) des entreprises de la supply chain déclarent que leur incapacité à recruter des collaborateurs les a conduites à interrompre ou à réduire leurs activités au cours des 12 derniers mois. 

Pour mettre en œuvre une PVE en phase avec les besoins des employés, les directeurs de la chaine logistique doivent s’associer aux DRH pour créer une culture et des conditions de travail flexibles, motivantes et épanouissantes. Les employés veulent être compris, autonomes, valorisés et appréciés. Chez Gartner, nous qualifions ce concept de « contrat de travail humain » (Human Deal). 

Selon Gartner Research, lorsque les entreprises progressent sur l’un ou l’autre des aspects de ce contrat de travail humain, elles en retirent des avantages indéniables. Les avantages concurrentiels découlent non seulement du fait que vous parvenez à recruter et à fidéliser les personnes les plus compétentes, mais aussi du fait que vous avez des employés plus motivés qui contribuent à la réussite de votre entreprise.

Pour résumer :

  • Chaque année, Gartner réalise une enquête sur l’avenir de la supply chain.

  • Dans le cadre de l’enquête de cette année, nous avons analysé les supply chains les plus performantes pour comprendre ce qui différencie celles-ci et les raisons de leur réussite, afin de déterminer les domaines sur lesquels les chaines logistiques devraient se concentrer au cours des trois à cinq prochaines années.

  • Pour se muer en supply chain de demain, il est essentiel de se concentrer sur quatre priorités : l’habilitation du client, le développement durable, la mise en œuvre des décisions en temps réel et une approche centrée sur l’être humain.

Jennifer Loveland est directrice analyste principale chez Gartner. Elle conseille les directeurs de la chaine logistique et les responsables de la supply chain sur la formulation d’une stratégie efficace et sur la conception d’une supply chain permettant de concrétiser cette stratégie. Ses recherches visent à créer des méthodologies pour standardiser et détailler des concepts théoriques, tels que la segmentation ou l’agilité, de manière à passer plus facilement des derniers concepts à la mode à la création de valeur. Elle est experte dans le domaine du développement de modèles d’exploitation modulaires et composables pour la supply chain et l’entreprise, afin de s’adapter aux perturbations constantes et de motiver la transformation numérique de l’entreprise.

Favorisez la concrétisation de vos objectifs prioritaires.