Vous cherchez à mettre en place un programme ESG (facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance) ? Ces trois conseils vous aideront au cours de votre démarche

4 avril 2022

Auteur : Rob van der Meulen

Les entreprises performantes les élaborent pour structurer leur mission et répondre aux attentes des parties prenantes. Voici comment vous pouvez être à l’écoute, apprendre des retours d’informations et vous approprier votre message ESG.

Pour résumer :

  • Le terme ESG désigne le processus d’établissement, de gestion et de communication des méthodes de gouvernance, des objectifs environnementaux et sociaux et des politiques connexes d’une entreprise.
  • La mise en place d’un programme ESG est devenue incontournable pour les entreprises, car les employés et les régulateurs exigent de celles-ci qu’elles prennent des engagements et témoignent de leurs progrès.
  • À mesure que vous développez et faites évoluer votre programme ESG, sachez rester à l’écoute des préoccupations de la société, assurez la transparence de la gouvernance et appropriez-vous votre message ESG.

L’acronyme « ESG » (facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance) fait désormais partie intégrante de notre vocabulaire car des milliers de sociétés se sont engagées dans ce domaine. Les investisseurs, les consommateurs, les gouvernements et les citoyens réclament que des mesures soient prises. Se doter d’un programme ESG est loin d’être suffisant. Les entreprises se doivent de mettre en œuvre un programme qui comprenne les attentes des parties prenantes et qui influe sur les stratégies et les décisions de l’entreprise.

« Les attentes vis-à-vis des entreprises sur le plan social et environnemental ont évolué rapidement au cours des 18 derniers mois », selon Abbott Martin, vice-président chargé de la recherche chez Gartner Research. Si la législation définit les comportements à adopter par les entreprises, elle ne garantit pas pour autant que ces dernières soient exemptées de toute obligation sociale ou qu’elles puissent générer des flux de revenus durables.

Il incombe au directeur juridique de veiller à ce que l’entreprise tienne compte de l’évolution des attentes de la société en matière de planification et de gouvernance d’entreprise, de gestion des risques juridiques et de communication des informations.

Voici trois conseils pour vous aider à élaborer et à faire évoluer votre programme ESG.

Télécharger maintenant : Analyse d’un programme ESG efficace

Conseil n° 1 : être à l’écoute des attentes de la société

Grâce à Internet et aux réseaux sociaux, le grand public est désormais capable de se mobiliser autour des questions qui lui tiennent à cœur. Une entreprise qui ne répond pas aux attentes de la société au sens large peut rapidement se retrouver dans une situation difficile.

La survie passe par l’écoute des attentes de la société et leur prise en compte.

« Les directeurs juridiques sont souvent perçus comme les porte-paroles des parties prenantes dans la salle du conseil », explique M. Martin. « Pour qu’une entreprise puisse s’orienter dans ce contexte, il lui faudra expliquer au conseil d’administration ce que la société attend d’une entreprise, au-delà de ce qui est simplement stipulé par la législation. »

Veillez à ce que le conseil d’administration soit sensibilisé aux attentes de la société et à leurs évolutions au fil du temps. Les conseils d’administration doivent être conscients de l’importance des préoccupations de la société et du consensus des parties prenantes sur les questions émergentes à mesure qu’elles se développent.

Conseil n° 2 : garantir la transparence de la gouvernance

L’ESG est un ensemble évolutif de facteurs distincts dont la gestion est assurée en vase clos par de nombreuses fonctions commerciales différentes. Par exemple, la diversité, l’équité et l’inclusion (facteurs DEI) peuvent relever des RH, les affaires gouvernementales du service juridique, les communications avec les investisseurs de l’équipe RI, etc.

Gartner recommande aux entreprises de former un comité exécutif ESG composé de hauts responsables (pensez aux DRH, aux responsables DEI, au directeur juridique et à d’autres responsables fonctionnels) en fonction du secteur d’activité de l’entreprise. Bien que cette démarche soit une preuve importante d’engagement, elle permet également de consolider le reporting ESG auprès d’une autorité centrale. Le conseil d’administration dispose ainsi d’une vue d’ensemble claire, ce qui garantit que les objectifs stratégiques se traduisent par des actions concrètes dans l’ensemble de la société.

Voici un exemple de structure de gouvernance ESG

Stratégie de gouvernance ESG

Télécharger maintenant : Séance d’information du conseil d’administration pour l’élaboration d’un programme ESG

Conseil n° 3 : appropriation de votre message ESG

Un programme ESG efficace doit être clairement communiqué. De nombreux investisseurs et autres parties prenantes ne parviennent pas à l’heure actuelle à se procurer des informations sur les critères ESG auprès des entreprises, qui ne fournissent pas les éléments recherchés. Votre communication se doit de se démarquer des informations que l’on trouve dans les différentes déclarations d’intention, les rapports ESG et les sites Web de relations avec les investisseurs, pour partager les actions que vous menez, leurs motivations, leur importance et les incidences de vos investissements.

« De toute évidence, le fondement d’un bon programme ESG est de prendre des mesures concrètes », affirme M. Martin. « Mais ne pas communiquer adéquatement les mesures prises par une entreprise (à toutes les parties prenantes) compromettra le succès d’un tel programme et incitera ces dernières à se renseigner auprès d’autres sources. »

Assurez-vous de comprendre quelles informations vos parties prenantes souhaitent obtenir et identifiez les meilleurs canaux de communication qui vous permettront de leur transmettre ces informations. Comme toute autre communication d’entreprise, le reporting ESG d’une entreprise se doit de présenter des informations pertinentes, fiables et dignes de confiance. Mettez en place des processus pour valider la rigueur et la qualité des mesures ESG et la manière dont elles sont communiquées aux parties prenantes.

Visionner le contenu dès à présent : Composantes essentielles à l’élaboration d’un programme ESG efficace

En définitive, le directeur juridique a un rôle essentiel à jouer dans la définition des objectifs de l’entreprise dans la salle du conseil et dans la prise en compte des intérêts de toutes les parties prenantes. Pourquoi entreprendre des mesures dès maintenant ? Pouvoir bénéficier d’une plus grande implication des clients, investisseurs et talents sensibles aux questions ESG, et d’une entreprise plus résiliente et durable.